« L’AVARE », de Molière

Harpagon est un vieil avare qui a prévu un plan pour gagner et économiser de l’argent en mariant ses deux enfants à des personnes riches et en organisant son mariage et celui de ses enfants le même jour.
Malheureusement pour lui, Cléante, son fils, veut épouser la jeune fille que son père s’est destinée.  De son côté, Élise aime Valère et ne veut pas épouser un homme qu’elle ne connaît pas. De plus, Mariane aime réciproquement Cléante et ne veut pas se marier à Harpagon.
Les enfants d’Harpagon cherchent des solutions pour épouser les personnes qu’elles aiment, solutions trouvées dès qu’ils rencontreront Anselme, l’homme qu’Élise doit épouser, car ils comprendront alors qu’il est en fait le père de Valère et de Mariane et qu’il est prêt à payer les deux mariages pour le bonheur de ses enfants, et à la joie d’Harpagon.

Mise en scène 

Les 9 comédiens campent des figures aux tempéraments bien trempés, des personnages exubérants qui transcendent les situations décrites par Molière pour en faire un conte burlesque et carnavalesque.  La musique tsigane jouée en direct soutien le jeu et transporte le public dans un tourbillon d’intrigues drôles et mouvementées !
Metteur en scène Régis Rey