DJAZIA SATOUR

Ce n’est pas parce qu’on se prénomme Djazia qu’on fait du jazz. On classera plutôt la chanteuse grenobloise dans le courant néo-trad soul, aux côtés d’Alice Russell ou de Sharon Jones. Son premier album sous son nom sort après vingt ans d’aventures musicales : encore lycéenne, elle est choriste de Gnawa Diffusion, le groupe de son frère, Amazigh Kateb. En 1999, elle intègre le trio MIG, tentative réussie de trip-hop à la française avec deux albums (2004 et 2006) à son actif. Son EP 6 titres autoproduit, en 2010, réussit un petit exploit : le titre Klami entre en playlist sur France Inter. Un an auparavant, Djazia Satour était même numéro 1 des ventes : elle chantait sur Liberta, tube de son collègue grenoblois Pep’s.

Suivez nous

Site conçu et réalisé par Pipo Loco — Concepteur Web Designer à Grenoble